logo-bellyfine
optimum-nutrition

Optimum nutrition & astuces, les premières clefs alimentaires

 

La nutrition optimum telle que décrite dans les revues, les articles ou magazines tendances n’existe pas. C’est avec ce constat objectif que nous commençons ce post. Un article sur l’optimisation de votre assiette sous toutes ses formes. En résumé, et si vous ne deviez lire que ces premières lignes, le concept d’optimum nutrition n’est qu’une fable – tel un conte pour enfant – que l’on raconte au coin du feu, avant de s’endormir tendrement.

La raison est simple : le bol alimentaire doit évoluer d’une part de manière continue, mais surtout de manière adaptée à l’individu.

 

Que vous soyez d’une ascendance européenne, séfarade ou asiatique, les prédispositions alimentaires trahissent des risques de malabsorption. Pire, dans certains cas, ils font le contraire d’une nutrition optimum : phénomène inflammatoire ou allergique pouvant provoquer des gênes respiratoires ou d’une nature plus agressive. La conséquence de tout cela se résume en un risque de santé global ou d’une inflammation dite « à bas bruit ».

 

Pour maîtriser les premières clefs d’une nutrition optimum, posez-vous la question de votre ascendance, car certaines données doivent être prises en considération… Si vous êtes d’origine

 

asiatique ou africaine, il est important de concilier une alimentation faible en lactose pour une population adulte. La faute à une génétique peu amicale avec la lactase (l’enzyme permettant de digérer le lactose contenu dans le lait d’origine animale). Et pour cause, les générations précédentes des populations africaines ou asiatiques ne consommaient pas ou en d’infimes quantités le lait de vache, qui présentement est l’alimentation de base d’un enfant née depuis les années 1990. Le métabolisme hérité de ses ancêtres trouvera le moyen de sécréter les éléments pour digérer le lactose, sauf que pour une grande majorité des cas, l’effort non prévu à fournir par le corps ne permet pas la gestion simplifiée des autres tâches courantes dont l’organisme doit assurer la maintenance. Dans ce cas précis, la nutrition optimum réside dans une consommation – plusieurs années après l’âge du sevrage du nourrisson – incluant une réduction lente et progressive de l’absorption de lait pour une consommation plus digestible envers les organismes possédant cette sensibilité.

Nul besoin de tout arrêter en une fois au risque de provoquer une série de réactions en chaîne dont le corps se passerait volontiers !

 

Les populations d’ascendance européenne ont une propension plus forte à être exposées de manière génétique à des dysfonctionnements du pancréas et du foie. Pour entrer dans les précisions plus techniques, prenez l’exemple du gêne dit HFE renommé Hémochromatose héréditaire qui touche une personne sur 300 d’ascendance européenne. Lorsque ce dernier est activé, ce gène touche l’assimilation du fer avec une capacité à le conserver de manière excessive et au mauvais endroit.

Cette fonctionnalité fut certainement précieuse en des temps plus anciens (famines et carences chroniques, synonyme de décès). Mais dans un monde en abondance et parfois surabondance, les excès sont nombreux et le stockage en excès de fer va endommager des organes comme le foie, le cœur ou encore le pancréas.

Un exemple supplémentaire pour saisir à quel point la nutrition optimum pour une population d’ascendance européenne doit privilégier une réduction des aliments nocifs pour les organes cités. Là où certains tombent sous le coup de l’évidence [cigarette, excès de chocolat], de nombreux sont plus difficile à cerner tels que les fruits et légumes contenant une charge excessive en anti nutriments ; les céréales blanches et celles dites non complètes.

 

Nous ne vous le dirons jamais assez, mais une nutrition optimum doit avant toute chose respecter votre ascendance génétique ainsi que votre environnement. Nous déconseillons donc de proposer la même alimentation et le même apport alimentaire à des profils possédant une ascendance, un environnement, une perception ou une forme de stress différente. Il est d’une évidence certifiée que chaque être humain est unique par le séquençage de l’ADN qui le compose. Alors pourquoi la nutrition dite optimum doit passer par une solution unique et commune à tous ?

 

Nous abordons plus en détail de nombreux points de vigilance sous la forme d’accompagnements au quotidien et programmes personnalisés. Disponibles depuis l’onglet « Nos services », vous pouvez obtenir une nutrition optimum et surtout optimisée par rapport à votre rythme, vos habitudes quotidiennes et vos risques. Nous prenons soin d’assimiler vos routines avec une alimentation de qualité et en conscience, afin que vous restiez toujours en bonne santé !

 

Vous pourrez également compter sur nos Diététiciens-Nutritionniste à l’exemple de Maëva, qui sauront vous conseiller avec des astuces personnalisées : nutrition intelligente, en conscience et adaptée pour concilier envie et plaisir dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Une nutrition optimum respectueuse de vos humeurs, de vos organes afin qu’ils puissent développer leur plein potentiel, dès à présent et pour très longtemps. Si vous souhaitez en savoir plus, vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton qui apparaît juste en dessous et commencer une nouvelle aventure vers la nutriton optimum.

Partager cet article :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn